La prime de covoiturage

Afin d’encourager le covoiturage, le gouvernement a lancé le Plan national « covoiturage du quotidien ». Dans ce cadre, une prime de 100 euros sera versée aux conducteurs qui se lancent dans le covoiturage courte distance dès le 1er  janvier 2023.

Comment la prime sera-t-elle versée ? À qui cette incitation est-elle destinée ? Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts-de-France, en dit plus dans cet article.

Le covoiturage est un moyen efficace pour réduire les émissions de gaz à effets de serre, il permet en effet d’économiser 6 kg de CO² par trajet.

On estime actuellement à 3 % la part du covoiturage dans les déplacements domicile-travail. Le nouveau Plan national « covoiturage du quotidien » (2023-2027) a pour objectif d’atteindre trois millions de trajets par jour à l’horizon 2027. (contre 900 000 actuellement).

 

Une prime de 100€

À partir du 1er janvier 2023, les conducteurs qui se lancent dans le covoiturage courte-distance recevront une prime de 100 €, via la plateforme de covoi­turage sur laquelle les trajets ont été réalisés, sous forme de 2 versements :

  • un premier versement de 25 € au plus tard 3 mois après le premier trajet de covoiturage,
  • un second versement de 75 € au plus tard 3 mois après la réalisation du 10e  trajet de covoiturage.

La prime « covoiturage » sera versée sous forme monétaire, ou de bons d’achat pour des produits de consommation courante.

 

Comment bénéficier de la prime ?

Pour bénéficier de la prime, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Avoir le permis de conduire,
  • Effectuer en tant que conducteur un premier trajet en covoiturage en 2023, puis 9 autres trajets dans les 3 mois suivants,
  • Ne pas dépasser 80 km de trajet (réalisé en France),
  • Utiliser un opérateur de covoiturage éligible pour ces trajets.

De nombreuses plateformes de covoiturage ont déjà indiqué mettre en œuvre la prime covoiturage au 1er janvier 2023. Il existe à ce jour 23 opérateurs de covoiturage référencés par le gouvernement. Ils font converger les trajets effectués par leurs utilisateurs dans le “Registre de preuve de covoiturage”.

Cependant, les particuliers qui ont bénéficié de chèques carburant ou de cartes cadeaux dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) chez les opérateurs Blablacar, Klaxit et Karos dans les 3 dernières années ne sont pas éligibles.

 

Aides des collectivités locales

Certaines collectivités territoriales proposent aussi aux conducteurs et aux passagers des incitations financières pour favoriser la pratique du covoiturage :

  • les passagers peuvent “co-voiturer” gratuitement ou pour quelques euros,
  • les conducteurs reçoivent une prime pour chaque personne transportée.

En 2023, l’État envisage de compléter ces aides financières sur la base du principe 1 € de l’État pour 1 € de la collectivité.

 

Cet article vous a intéressé ? Dites-le nous dans les commentaires ci-après ! Retrouvez aussi nos autres articles sur le blog de Valoxy :

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires