logo valoxy

81 Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise

La valeur actuelle nette

Décider d’un investissement est une décision qui engage l’entreprise sur une certaine période. Il est donc nécessaire de mesurer la rentabilité de l’investissement (différence entre ce qu’il rapporte et ce qu’il coûte) pour juger de  son intérêt économique (va-t-il dégager un profit ?). D’autre part, il faut pouvoir comparer les investissements entre eux lorsque plusieurs choix sont possibles.

Pour mesurer le retour sur investissement, c’est-à-dire le bénéfice généré par l’investissement, on utilise des indicateurs. L’une des méthodes couramment utilisées consiste à déterminer la valeur actuelle nette (VAN) du projet. La VAN mesure si un investissement peut réaliser les objectifs attendus.

Mais en quoi consiste précisément la VAN ? Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts-de-France, revient sur les éléments de calcul de la Valeur Actuelle Nette.

Qu’est-ce que la valeur actuelle nette (VAN) ?

La valeur actuelle nette (VAN) est un outil utilisé lorsque l’on cherche à déterminer la pertinence d’un projet d’investissement. C’est un indicateur financier de la rentabilité d’un investissement. La VAN reflète la capacité d’un investissement à créer de la valeur dans le temps.

Cette valeur correspond à la différence entre le coût de l’investissement et les flux nets de trésorerie actualisés générés par ce dernier.

D’une manière générale, l’enveloppe financière à consacrer à l’investissement prend en compte :

  • Les dépenses concernant directement ou indirectement l’acquisition du bien : prix d’achat, frais d’acquisition, (études préalables, livraison, installation), frais annexes (préparation des locaux, formation, alarme, etc.).
  • La variation prévisible du besoin en fonds de roulement : la réalisation d’un investissement induit en général un développement de l’activité, ce qui entraîne une augmentation des stocks, des créances, des dettes fournisseurs et donc une augmentation du BFR. Pour prévenir la dégradation de la trésorerie, il est nécessaire d’augmenter les ressources stables de l’entreprise, le fond de roulement.

Comment se calcule la VAN ?

La VAN est la somme des flux nets de trésorerie (FNT) actualisés. Si cette somme est positive, cela signifie que les encaissements sont supérieurs aux décaissements prévus. Donc le projet rentable.

Le calcul s’effectue en 3 étapes :

  1. Actualiser chaque flux de trésorerie pour chaque période à un taux choisi par l’investisseur en fonction de la rentabilité attendue,
  2. Additionner les flux de trésorerie actualisés,
  3. Soustraire de cette somme l’investissement initial.

Le flux net de trésorerie (FNT)

Tous les flux associés au projet sont évalués à la période 0, c’est-à-dire actualisés au moment du lancement de l’investissement. Actualiser consiste à calculer la valeur au moment présent (aujourd’hui) des montants à percevoir dans le futur.

Toute opération d’investissement entraîne, en principe, des flux de dépenses et de recettes de trésorerie :

• Des flux de trésorerie positifs (les produits encaissés)

• Des flux de trésorerie négatifs (les charges décaissées)

Formule de calcul : FNT =   (CA TTC – dépenses liées) x (1 + t)^-n

Le chiffre d’affaire (CA TTC)

Pour calculer la VAN, il faut estimer pour chaque année le chiffre d’affaires TTC que va générer ce nouvel investissement.

Les dépenses liées

Ce sont toutes les charges liées au fonctionnement du nouvel investissement. Ces charges comprennent par exemple les coûts des loyers des entrepôts, les coûts de lancement du projet, etc.

Le taux d’actualisation (t)

Il peut correspondre au taux de rendement attendu par l’investisseur, ou bien au taux du marché monétaire, etc.

Le nombre de période considérée (n)

Calcul de la VAN

La VAN est la somme des valeurs actuelles des flux de trésorerie pendant toute la durée d’utilisation de l’investissement (FNT) moins le décaissement initial.

Lorsque la VAN est négative, cela signifie que les flux espérés par l’investissement ne permettent pas la récupération du capital investi. L’investissement ne crée pas de valeur, et le projet n’est donc pas rentable. L’investissement doit être rejeté.

Lorsque la VAN est nulle, le coût de l’investissement est juste compensé par les flux de trésorerie actualisés. Un projet n’est rentable que si sa VAN est strictement positive.

Enfin lorsque la VAN est positive, l’investissement est intéressant : il crée de la valeur après récupération totale du capital investi. Le projet est donc rentable.

Exemple :

  • Une entreprise souhaite investir dans un robot industriel d’une valeur de 100.000€.
  • Les montants des Flux Nets de Trésorerie (FNT) sont estimés sur 3 ans à 40.000€, 65.000€ et 20.000€.
  • Le taux d’actualisation choisi est de 5%.

La VAN est égale à :

((40.000×1.05)^-1 + (65.000×1.05)^-2 + (20.000×1.05)^-3)    100.000€  = 14. 338€

Dans notre exemple, le résultat est positif, cela signifie que l’investissement est rentable.

Lorsqu’il faut arbitrer entre plusieurs projets d’investissements qui ont des flux de trésorerie identiques, on retiendra celui qui a la VAN la plus importante.,

Cependant, la comparaison entre deux projets qui présentent des flux de trésorerie différents est difficilement mesurable par la VAN. C’est la limite de la méthode. Il faudra alors compléter la comparaison avec d’autres critères, comme l’indice de profitabilité, le délai de récupération des capitaux investi, ou encore le taux de rentabilité interne (TRI), par exemple.

Pour plus d’informations sur la rentabilité, retrouvez nos articles sur le blog de Valoxy :

réunion présentation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.