Les coûts cachés de l’entreprise

La comptabilité permet de connaître et de quantifier les principaux coûts d’une entreprise. Ainsi pourra-t-on déterminer les actions à mener pour améliorer sa performance. Cependant, la comptabilité ne peut pas refléter l’ensemble des coûts. Il existe des coûts cachés, théorisés par le professeur Henri Savall et son équipe de l’Université de Lyon en 1974.

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts-de-France, explique dans cet article la base de la « méthode des coûts cachés ».

 

Quels sont les différents coûts cachés ?

l'origine des coûts cachésLes coûts cachés peuvent être de différentes natures. Ils peuvent être disséminés dans plusieurs comptes (par exemple des produits de mauvaise qualité vont influer sur différents comptes comptables, rendant difficile une estimation précise de leur montant).

L’expression « coûts cachés » peut également désigner des coûts qui ne sont pas pris en compte par la comptabilité et qui représentent un manque à gagner pour la société (aussi appelés « coûts d’opportunité »).

L’origine des coûts cachés provient généralement de dysfonctionnements organisationnels et de comportements humains. Le gérant qui veut lutter contre eux se retrouve donc confronté à une double problématique.

Parmi les principaux coûts cachés nous pouvons citer :

  • L’absentéisme,
  • Le turn-over (rotation du personnel) élevé,
  • Des délais non respectés,
  • Des produits de mauvaise qualité…

qui entraîneront d’autres coûts pour corriger les problèmes générés !

Comment lutter contre ces coûts ?

le commissaire aux apportsPrise de conscience

D’une part, les coûts sont difficilement chiffrables et d’autre part leur origine est difficile à déterminer.

Pour lutter contre ces coûts, le plus important, c’est d’abord la prise de conscience de leur existence. Cette première étape n’est pas forcément la plus évidente puisqu’elle nécessite une prise de recul sur l’activité ainsi que la remise en cause de certaines manières de fonctionner.

Une fois que l’existence des coûts cachés est admise, il convient de procéder à un diagnostic de l’entreprise (la plupart du temps en faisant appel à un professionnel) afin de déterminer l’origine de ces coûts, et de les chiffrer  pour mieux estimer leur importance et pouvoir ensuite mesurer l’efficacité des mesures qui seront mises en place.

Certains travaux théoriques ont mis en avant l’existence de six familles de coûts cachés :

  • les conditions de travail,
  • l’organisation du travail,
  • la mise en œuvre de la stratégie,
  • la gestion du temps,
  • la communication,
  • la formation.

Les actions

Ensuite, l’entreprise doit mettre en place des actions visant à réduire ces coûts. Une meilleure organisation du travail, de nouveaux investissements afin de mieux répondre à l’environnement de l’entreprise… Ces actions devant être adaptées à la réalité de la situation de l’entreprise.

Nous remarquons que la diminution des coûts cachés a elle-même un coût. (perte de temps pour le gérant, nouvelle(s) organisation(s) à mettre en place et à faire accepter par le personnel, nouveaux investissements, etc.). C’est pourquoi il faut s’assurer que les actions entreprises contribuent bien à l’amélioration de la performance de l’entreprise.

Enfin, la mise en place d’un suivi est nécessaire afin de s’assurer

  • que l’entreprise maîtrise ses coûts cachés (diagnostiqués…)
  • et qu’elle prend en compte leur existence et leur impact dans le cadre de son développement.

La mise en place d’un tableau de bord avec quelques indicateurs clé (taux d’absentéisme, nombre de produits défectueux…) permet de garder le contrôle sur ces coûts.

Retrouvez nos articles sur les coûts sur le blog de Valoxy  :

Les dépenses déductibles pour les SCI soumises à l’IR
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
GARCIA
6 mois

Vous ne citez pas les personnes à l’origine de la théorie socio-économique.